Métamorphoses

Hercule, IX, 135-273.
Tout le monde connaît Hercule et ses douze travaux. On sait moins comment le héros finit sa vie.
Le centaure Nessus, être mi-homme, mi-cheval, avait tenté de faire violence à Déjanire, la jeune épouse d’Hercule. Celui-ci tue le centaure en le perçant d’une flèche empoisonnée. Mais en mourant, Nessus confie à Déjanire sa tunique imprégnée de poison et la présente à la jeune femme comme un vêtement qui aurait le pouvoir de raviver un amour défaillant.
Or, il advint que Déjanire douta de l’amour d’Hercule, et redouta d’avoir une rivale. Elle envoie alors à son époux le cadeau empoisonné que lui avait fait Nessus. Hercule revêt la tunique et ressent aussitôt une brûlure et des souffrances insupportables.
Pour y mettre fin, il fait dresser un bûcher et se plonge dans ses flammes. Son corps – la part mortelle qu’il tient de sa mère – se consume ; sa part divine – qu’il tient de son père – monte aux cieux où elle rejoint, sous la forme d’une constellation, Jupiter…