Métamorphoses

Pygmalion, X, 243-297.
Pygmalion avait sculpté dans l’ivoire une statue de femme plus belle que la plus belle des femmes, si belle qu’il en était tombé amoureux. Il lui faisait donc des cadeaux, la couvrait de baisers, l’entourait de tous les soins...
Le jour de la fête de Vénus, il fit un vœu : n’osant demander à la déesse d’animer sa propre statue, il la pria de lui donner une femme à la ressemblance de sa statue. Vénus comprit...
Et lorsque Pygmalion, de retour chez lui, posa ses lèvres sur l’ivoire, il le sentit tiédir ; lorsqu’il posa sa main sur un sein, il le sentit s’assouplir : la statue s’était animée...
Pygmalion en fit sa femme et, neuf mois plus tard, naissait une petite fille, qui fut nommée Paphos…