Mtamorphoses

Pyrame et Thisb, IV, 55-166.
Tout le monde connaît la tragique histoire de Roméo et Juliette. On connaît moins celle, non moins tragique, de Pyrame et Thisbé.
Dans l’antique Babylone, une jeune fille et un jeune homme s’aiment, mais leurs parents leur interdisent de se marier. Les deux amoureux parviennent tout juste à communiquer par la fente du mur qui sépare les deux maisons contiguës…
Un jour, ils décident de s’enfuir ensemble et se donnent rendez-vous sous le vieux mûrier.
Thisbé arrive la première et, tandis qu’elle attend, elle voit approcher un lion. Elle court se cacher, laissant tomber son voile sur lequel la bête, repue du repas qu’elle vient de faire, essuie ses babines sanglantes.
Survient Pyrame, qui aperçoit les traces d’un fauve et du sang sur le voile. Croyant que son aimée vient de périr, il se donne la mort sous le mûrier du rendez-vous.
Mais Thisbé sort bientôt de sa cachette et découvre son aimé sans vie. Elle prend alors l’arme tachée du sang de Pyrame et s’en transperce, retrouvant dans la mort celui qu’elle aime.
Depuis, dit-on, les mûres ont pris la couleur du deuil.