Métamorphoses

Ariane, VIII, 169-182.
Ariane est surtout connue pour avoir donné à Thésée le fil qui lui permit de sortir du labyrinthe après avoir tué le Minotaure.
Il faut aussi savoir que Thésée lui avait promis de l’amener à Athènes pour l’épouser. Mais en chemin, faisant halte sur l’île de Naxos, le jeune homme oublia sur le rivage sa promesse et sa promise. Celle-ci, inconsolable, n’en finissait pas de se lamenter.
Vint à passer Dionysos, le dieu de la vigne et du vin – les Romains le nomment Bacchus ou Liber –, que le spectacle de la belle éplorée émut. Il s’éprit d’elle et l’épousa. En cadeau de noces, elle reçut de Vénus une couronne.
Mais Ariane se lamente bientôt de l’infidélité de son divin époux. Celui-ci, une nouvelle fois ému, la rassure et, en gage de fidélité, fait d’elle une déesse : elle siègera au ciel, à ses côtés, et sa couronne, métamorphosée en constellation, deviendra la Couronne boréale.