Métamorphoses

Le chant d'Orphée, X, 1-85.
On sait qu’Orphée était le prince des musiciens et des poètes. Il s’accompagnait sur la lyre que lui avait offerte Apollon, le dieu de la musique, qui passait parfois pour le propre père d’Orphée. Ses chants charmaient jusqu’aux bêtes sauvages, qui venaient l’écouter avec une docilité inhabituelle. On sait qu’il charma même les dieux des enfers, Pluton et Proserpine : ils se laissèrent fléchir et lui rendirent celle qu’il avait perdue, Eurydice.
On sait moins comment mourut Orphée.
Inconsolable d’avoir une deuxième fois perdu celle qu’il aimait, il chantait, en s’accompagnant sur sa lyre,  les amours malheureuses : celles d’Apollon et de Cyparissus, de Myrrha, d’Adonis, d’Atalante…